Qu’est-ce que la méthode des répétitions espacées ?

Pour réussir en mathématiques, il faut développer une capacité de mémorisation.

Il faut éviter d’apprendre le cours en cours d’année, puis l’oublier et le réapprendre deux semaines avant l’examen pour le ré-oublier juste après.

Le cerveau est une machine à oublier. Il ne peut retenir toutes les informations que nous recevons chaque jour. Il faut qu’il intègre le fait de mémoriser les connaissances mathématiques à long terme.

Il existe une méthode pour faire passer les connaissances mathématiques de la mémoire à court terme dans la mémoire à long terme. C’est la méthode des répétitions espacées.

Notre cerveau oublie au fur et à mesure que le temps passe. Ce phénomène a été mis en évidence par Hermann Ebbinghaus, philosophe allemand du XIX eme siècle et père de la psychologie expérimentale de l’apprentissage.

Ebbinghaus a constaté que notre cerveau perd environ 50% de l’information mémorisée au bout de deux jours, et ensuite la perte d’information continue, mais moins rapidement. Au bout de 30 jours, il ne reste plus que 5 à 10% de l’information initiale. Cela conduit à la courbe de l’oubli.

Quand on apprend quelque chose, tout paraît évident, puis on oublie petit à petit au fil des jours. Les informations deviennent floues et difficiles d’accès.

Comment retenir les connaissances sur le long terme ? En utilisant la répétition espacée.

Il faut commencer par la phase d’apprentissage. Elle permet de créer les connexions neuronales à l’aide de rappels concentrés sur peu de temps : J, J+1, J+3, J+7.

Puis, il faut poursuivre par la phase d’entretien qui réactive et entretient les connexions neuronales avec des espaces de temps plus importants J+15, J+30 jusqu’à ce que l’information soit complètement acquise.

En utilisant la répétition espacée, on garde 80% des informations après six mois, alors qu’on en aurait retenu moins de 20% sans cette méthode.

La principale difficulté pour mettre en oeuvre la méthode des répétitions espacées est de savoir à quel moment réviser la séquence.

GoMaths TS permet de planifier cette méthode. Des diodes indiquent l’état de chaque séquence. Blanches à l’origine, les diodes deviennent vertes lorsque la séquence est étudiée. Lorsque la diode passe du vert à l’orange, c’est le moment de réviser la séquence.

Les diodes permettent ainsi de savoir quelles parties du programme n’ont jamais été vues (diodes blanches), quelle parties ont été vues au moins une fois (diodes oranges ou vertes) et quelles sont les séquences à revoir pour mémoriser efficacement (diodes oranges). 

Cette méthode permet de maîtriser progressivement et durablement le programme de terminale.

Comme les séquences sont très courtes, il est facile de les réviser pendant des périodes creuses : dans sa chambre le soir ou le week-end, dans les transports,  etc …

Ecran Comprendre 01

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *